Parce que c'est notre progrès

Parce que c'est notre progrès !

L'idéologie du progrès, qui sousentendrait irrémédiablement le progrès social, inscrit son pendant, le progrès numérique, dans une longue culture qui le pense comme une modernité souhaitable, non questionnable. Pour creuser la question, quelques auteurs ont pensé la technique : Jacques Ellul, Ivan Illitch, David Noble (voir la biblio)

Sur ce mur du progrès, je vous propose de parcourir des citations, sans jugement (pourtant il y a de quoi !). Savourez. Juste ça.

François Mittérand, 1983

"Oui, tout commence à l’école. Et si l’informatique vient d’y faire son entrée, elle ne doit pas se trouver à côté de la lecture, de l’écriture et du calcul, un domaine supplémentaire d’enseignement. Elle transforme la manière même d’acquérir ces moyens de la connaissance. (...) Bien utilisée,  elle permettra de maîtriser, comme jamais auparavant - vous m’entendez, jamais auparavant - l’apprentissage de chaque savoir savoir particulier. "

Laurent Fabius, 1984 dans "le cœur du futur"

"Vous pratiquerez plusieurs langues et plusieurs technologies. Vous changerez plusieurs fois de métier. Vous vivrez réellement l'égalité entre hommes et femmes. Vous dépasserez les frontières. Peut-être même commencerez-vous votre vie sur cette Terre pour passer ensuite une partie de votre existence dans des stations spatiales ou sur d'autres planètes." 
"C'est votre temps de vie lui-même qui va profondément se modifier. L'école, le travail, la retraite s'échangeront et s'entremêleront. La frontière entre ces trois âges disparaîtra. Vous vous formerez tout au long de la vie. Vous récuserez la retraite-couperet."

«Il est nécessaire de préserver des lieux de savoir au milieu de l'agitation du monde. Mais, il est non moins nécessaire que des lieux virtuels de savoir existent et se développent à l'écart du bruit de fond de l'océan d'Internet. Et les universités ont tout naturellement vocation à être de tels lieux !»

Claude Allègre, ministre de l'Éducation, 1997

"L'heure est non aux tuyaux et à la quincaillerie…. mais à un changement profond de civilisation et de pédagogie."

Ségolène Royal, 1997

"Les TICE sont une chance formidable pour accentuer la réussite scolaire."

Claude Allègre, 1998

"L'ordinateur libérera les esprits concrets, qui comprendront immédiatement les projets de courbes en les traçant sur un écran plus qu'en apprenant des méthodes mathématiques abstraites pour les construire. Il obligera ceux qui se contentent d'à-peu-près à poser des questions précises sans fautes d'orthographe s'ils veulent obtenir des réponses claires. Il rapprochera le jeu,l'apprentissage, le problème. Il contribuera à faire disparaître une certaine hiérarchie des activités dès lors qu'on réalisera qu'il est le dénominateur commun entre le chercheur, la secrétaire, l'ingénieur, le tourneur-fraiseur et le comptable. Il effacera les frontières et obligera à certains efforts linguistiques pour ceux qui voudront communiquer à distance." 

Jacq Lang, 2000

"Certains annoncent déjà des écoles sans murs, sans classes, sans horaires. Je crois plutôt que l'enseignement à distance va peu à peu s'intégrer dans l'école : les professeurs utiliseront plus de techniques pour l'enseignement ou le suivi à distance, grâce, par exemple, au courrier électronique, ce qui permettra une plus grande proximité entre eux et les élèves ou les parents."

Luc Chatel, ministre de l'Éducation, 2010

"l'avenir de l'école ne s'écrira pas à la craie sur un tableau noir. (…) le numérique doit maintenant révolutionner l'école"

Vincent Peillon, 2013

"Avec le numérique, le prof se recentre sur le coeur du métier. "

Hamon, ministre de l’EN, 2014

"Quand on fait une erreur en classe sur une tablette, elle s’efface, on recommence, on retravaille. L’erreur est au service des apprentissages et du progrès des élèves
(...) le numérique à travers de multiples expérimentations bouleverse l’espace pédagogique en permettant de motiver différemment les élèves grâce à des programmes interactifs et à des ressources pédagogiques efficaces, de susciter la participation de ceux qui ne participaient pas, de permettre à tous les élèves même ceux frappés par des troubles cognitifs ou atteints de handicap comme la dyslexie de suivre la même leçon que leurs camarades."

François Hollande, 2015

"La révolution numérique est une chance pour l'école parce que les nouveaux outils offrent un potentiel de renouveau pédagogique important, pouvant améliorer l'efficacité et l'équité du système éducatif. Elle est aussi un défi parce que le développement rapide des usages du numérique oblige notamment à repenser les méthodes et les programmes d'enseignement, produire de nouvelles ressources, rénover les modes d'évaluation, revoir l'organisation des espaces et des temps scolaires.. "

Jean-Michel Blanquer, Lors du lancement d'Educapital, 2017

"Vous aurez au cours des prochaines années qui viennent une équipe gouvernementale qui va aller évidemment dans le sens du développement de ces EdTech. Pour des raisons évidemment humanistes d'abord, mais aussi pour des raisons pédagogiques et éducatives et puis pour des raisons économiques : nous devons évidemment encourager les EdTech en tant qu'industries françaises capables de se projeter dans le monde. On doit monter un système de partenariat public-privé. Vous avez souvent le sentiment que le monde de l’Éducation nationale est un monde un peu difficile à comprendre, opaque et finalement peu facilitant pour vous. ,il y a des portes d’entrée, ce soir vous en avez une . Il vous faut des règles du jeu qui fassent levier pour votre action."

Jean-Michel Blanquer, aux assises de l’IA pour l’école, 2018

"Nous sommes en phase d’accomplissement avec 25 siècles d’attente, de l’idéal socratique, celui de l’interactivité, celui d’une maïeutique réalisée réellement. Non pas parce que nous robotiserions l’éducation, non pas parce que nous la rendrions totalement technologique, mais au contraire parce que nous réussirions une interaction grâce à un couple réussi entre l’homme et la machine. A mon sens, la question majeure de notre époque (...) c’est comment un monde de + en + technologique peut être un monde de + en + humain. "

Jean-Michel Blanquer, aux assises de l’IA pour l’école, 2018

"Le chemin, à mes yeux, il est clair : il est de mettre au service des enjeux éternels de l’éducation les services les plus modernes."

Marie Christine Levet, EDUCAPITAL, 2020

"Seule l’école de la République n’a pas changé depuis Jules Ferry, sauf la couleur du tableau noir qui est devenu blanc."

Jean-Michel Blanquer,  France Inter le 8 mai 2020 et  le JDD le 10 mai 2020

"L'école de demain s'appuiera largement sur de l'enseignement à distance."

Jean-Michel Blanquer,  2020

"L'école de demain sera à distance."

EDUCAPITAL, sur leur site internet 2021

"La révolution structurelle que le monde de l’éducation est en train de vivre n’en est qu’à ses débuts."

Lot de conneries proférées par des cadres des EdTech, ça et là, dans des vidéos, interviews, etc (2021 et 2022)

"La crise du COVID a levé des freins culturels, et permet aux EdTech d'accélérer sur l'innovation, et de proposer à l'école une mue numérique et une amélioration de l'expérience de l'apprentissage, afin de réduire les inégalités sociales et territoriales pour plus d'inclusion numérique."
"Il faut créer des passerelles entre les acteurs, et répondre à leur besoin d'accompagnement et ce qui le constitue, dans un marché dynamique qui propose déjà un contenu éducatif pour les utilisateurs finaux."
"Il faut des incubateurs pour débloquer le développement des startups et accompagner les solutions à impact social et environnemental dans des partenariats gagnant-gagnant et des partenariats business et visibilité pertinents afin de fédérer les forces en présence, et développer des réservoirs de créativité."
"C'est un changement de paradigme dans l'enseignement qui deviendra plus agile si nous cherchons la performance financière des entreprises, auxquelles on doit permettre de scaler et d'adapter leur marché, en générant un impact extra-financier."
"On doit les aider à faire, en bon français, leur market fit, pour être force de proposition de valeurs."
"Il faut sortir des dogmes, aller vers une hyper-individualisation, transformer les pratiques et l'organisation des classes, car chaque individu est unique."
"Les Territoires Numériques Educatifs sont une véritable chance pour l'école qui s'appuyent sur quatre piliers : les outils numériques, les ressources numériques, les formations des enseignants au numérique et la parentalité numérique. Oui, il faut embarquer les parents dans la e-parentalité."
"Les TNE sont des démonstrateurs territoriaux qui expérimentent ainsi sur les territoires, afin de généraliser les bonnes pratiques de façon très pragmatique, en évaluant les dispositifs au regard de la recherche scientifique pour rester dans un ancrage sérieusement établi et en nous basant sur les experts de proximité."
"Enfin, la robotique permettra aux enfants de renforcer les savoir fondamentaux que sont le français, les maths et le vivre ensemble, et de rendre l'enfant beaucoup plus actif et acteur dans ses apprentissages."